CINEMA & ANTHROPOLOGIE – Cinémas du réel et de l’invisible
Penser l’image et le monde

Cycle présenté et animé par Claude Nosal les Jeudis  à 18h30

Faculté de Marketing et d’Agrosciences – UHA
Campus Grillenbreit
Bâtiment A – Amphithéâtre 227 – 2ème étage
32 rue du Grillenbreit – COLMAR

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Derrière les Images : qu’y a-t-il ?

La programmation du cycle « Cinéma et Anthropologie » privilégie tout ce qui porte une ombre, ce qui est complexe, qui oblige à forer pour comprendre : vise à ce que les films choisis deviennent comme ces grandes oeuvres dont Georges Steiner dit, parlant de Tolstoï et de Dostoïevski, « qu’elles nous traversent comme des tempêtes. Elles ouvrent  d’un coup les portes de la perception ».

Jeudi 27 septembre 2018 – 18h30Affiche cine-anthropo18-19
Flame
Ingrid Sinclair 

Jeudi 11 octobre 2018 – 18h30
Höhenfeuer / l’ame soeur
Frédi M. Murer

Jeudi 08 Novembre 2018 – 18h30
Les Terrasses
Merzak Allouache

Jeudi 22 novembre 2018 – 18h30
Centaur
Aktan Arym Kubat

Jeudi 06 decembre 2018 – 18h30
La ballade de Narayama
Soshei Imamura

Jeudi 13 décembre 2018 – 18h30
Stammtisch 

Pour aller plus loin, un stammtisch ou cercle d’apprentissage est proposé en ligne (blog) en appui du cycle ; mais aussi en présentiel, en fin de cycle.
Ce « stammtisch » propose  de re-visiter ensemble ces images qui nous séduisent, nous frappent, nous révèlent et nous asservissent. Il s’agit non pas de re-visiter sur le mode uniquement critique, mais surtout rendre visite à cette zone instable où la notion de temps se dilate à l’infini, où le réel se réduit en termes de possibilités, un moment où tout peut disparaître mais où tout est encore là, à portée de vue. Il s’agit d’avancer à reculons pour tenter de reprendre à rebours les images avec sa sensibilité, ses fragilités, ses envies, ses refus, son discernement. Une phrase du poète allemand Hölderlin nous sert de boussole : « Là où croît le danger croît aussi ce qui sauve» parce que «ce qui nous manque, disait Maeterlinck, c’est l’attention et le recueillement, et un peu d’ivresse d’âme. »

Un partage convivial de nourriture et boissons terrestres accompagne comme le constate Marcel Proust « la volonté de prolonger en soi le rythme de la pensée d’autrui et de conformer à une manière d’être qui n’est pas la nôtre (…) pour entrer dans ce monde étrange, le plus fascinant de tous, parce que le plus différent du sien propre, qui est l’univers interne où une autre pensée a ses trésors et ses assises ».

ADRESSE DU WEBLOG : http://hesychia.typepad.com/amapfma
Identifiant : AMAPFMA / Mot de passe : SUAC